Amnyos Consultants

Evaluation du plan 500 000 formations supplémentaires

AMNYOS a été retenu par le ministère du travail (DARES) et le comité de suivi de l’évaluation du plan 500.000 formations, pour conduire une étude nationale sur ce plan. Celle-ci vise à apporter un éclairage monographique sur la mise en œuvre du Plan et ses effets sur les bénéficiaires des formations.

L’équipe étudie notamment les modalités de déploiement du PLan, ce qu’il a pu modifier sur l’accès à la formation pour les personnes en recherche d’emploi, les changements induits sur les pratiques de terrain concernant l’orientation et la prescription de formation, mais aussi sur les pratiques plus institutionnelles de coopération/coordination.
Les enquêtes couvrent à la fois les acteurs institutionnels et financeurs de la formation, les acteurs opérationnels de l’orientation et de l’accompagnement des demandeurs d’emploi, les organismes de formation, et les demandeurs d’emploi bénéficiaires des formations.

Les travaux seront restitués d’ici l’automne 2017 et revêtent une importance toute particulière dans le contexte d’élaboration du Plan de 15 milliards pour la formation des demandeurs d’emploi.

Contact : Thomas Capelier - courriel 


 

L’approche éducative des Maisons familiales rurales : Amnyos au congrès des 80 ans des MFR

Le mouvement des Maisons familiales rurales (MFR) fêtait ses 80 ans les 7 et 8 juillet derniers à La Rochelle. Cet évènement réunissait 2.500 participants, issus de 20 pays, pour revisiter les facteurs de réussite des MFR.

Xavier Marchand y est intervenu pour livrer son analyse de l’approche éducative des MFR. En tant que psychologue du travail et expert en didactique professionnelle, il a explicité en quoi les méthodes pédagogiques utilisées en MFR étaient en phase avec leurs missions éducatives : quels niveau et modalités d’implication des jeunes ? Quel niveau de proximité avec les situations de travail réelles ? Quelle place donnée à la variabilité des situations ? Quel usage des techniques de transfert des compétences ? Etc. C’est-à-dire les thèmes les plus récemment développés par la recherche en sciences du travail et qui inspirent le groupe Amnyos dans ses interventions.

Les contributions de Xavier Marchand et de Dominique Vial ont fait l’objet d’une publication dans l’ouvrage suivant :

- GUES, P. (dir.) et al. (2017). Regards sur le monde d’aujourd’hui… et sur les MFR en particulier. Paris : UNMFREO.

Pour plus d’informations concernant l’événement des 80 ans (incluant notamment des vidéos) : https://reussirautrement.wordpress.com/2017/07/04/les-mfr-fetent-leurs-80-ans-a-la-rochelle-les-7-et-8-juillet-2017/

 

Contact : Xavier Marchand – courriel

 


 

Le cabinet AMNYOS référencé sur les prestations d’appui-conseil RH pour les entreprises de l’audiovisuel, de l’exploitation cinématographique et des loisirs de l’Afdas

L’Afdas, OPCA des professionnels de la culture, de la communication, des médias et des loisirs, vient de référencer le cabinet Amnyos pour réaliser des prestations d’appui conseil RH auprès de ses adhérents, entreprises de l'audiovisuel, de l'exploitation cinématographique et des loisirs.

Notre cabinet interviendra dans les régions Ile de France, Auvergne Rhône-Alpes et Provence Alpes côte d’Azur pour accompagner les entreprises dans la réalisation d‘un diagnostic RH et dans la conception d’un plan d’action outillé et opérationnel.

Ce référencement complète le positionnement de notre cabinet dans le conseil RH et sa démarche d’appui aux entreprises de toutes tailles et secteurs d’activité (numérique, aide à domicile, BTP, commerce, industrie…).

Plus d’informations sur https://www.afdas.com/entreprises/services/professionnaliser/appui-conseil-rh/appui-conseil-rh

Contact : Alexia Bourit – courriel

 


 

Les travailleurs non-salariés (TNS) bénéficiaires du RSA : quelles modalités d’accompagnement ? Quelles incidences du décret du 5 mai 2017 sur le calcul du RSA et de la prime d’activité ?

Reflet des transformations du marché du travail, la France compte environ 3 millions de travailleurs non-salariés (TNS), en forte hausse sous l’effet notamment de l’auto entrepreneuriat. Ces transformations ne vont pas sans générer des formes de précarité : le revenu moyen des auto-entrepreneurs est de 460€ net mensuels, les rendant ainsi éligibles au RSA pour la plupart d’entre eux.

Dans le cadre de la webconférence organisée par le Réseau Idéal Connaissances le 6 juillet 2017, Jean Dutoya est intervenu auprès d’une cinquantaine de départements sur les deux sujets suivants :

  • - Les modalités d’accompagnement des TNS bénéficiaires du RSA, en assurant la bonne cohérence et complémentarité avec les compétences dévolues par la loi NOTRe aux Conseils Régionaux en matière d’aide aux activités économiques (aide aux entreprises en difficulté, aide à l’extension d’activité, transfert du financement de Nacre début 2017…)
  • - Les modalités de calcul du RSA et de la prime d’activité pour ce public consécutivement au décret du 5 mai 2017, entré en vigueur au 1er juillet 2017.

Contact : Jean Dutoya - Courriel


 

Des collaborateurs engagés dans une action caritative de solidarité

Deux collaborateurs d’Amnyos ont participé les 20 et 21 mai 2017 au Trail Walker Oxfam, un événement sportif et caritatif organisé par l’ONG OXFAM, une association de solidarité internationale qui agit sur les causes de la pauvreté et des injustices en menant notamment des campagnes de mobilisation citoyenne et de pression sur les décideurs publics.
Il s’agissait de récolter 1500€ et de parcourir 100 km en moins de 30H à travers le parc naturel régional du Morvan. 

Pourquoi cet engagement ? Le Trail Walker était pour Vincent et Marion l’occasion idéale de soutenir les actions menées par Oxfam tout en alliant plaisir de la marche et du dépassement de soi.
Ce ne fut pas un long fleuve tranquille…mais l’expérience en valait la peine : une organisation remarquable, des rencontres humaines fortes, et partage du don de soi avec des centaines de personnes d’horizons différents.
Le cabinet Amnyos a permis de rendre possible cette aventure en soutenant ses collaborateurs et contribuant à la levée de fonds.
Oxfam 2018 ? Assurément.

 

 

Contact  :

Vincent Chevrier - Courriel  

Marion Sevrin - Courriel


 

Enquête sur les abandons de parcours de formation : le cas des CIF dans l’économie sociale et solidaire (Uniformation)

Parmi les bénéficiaires d’un congé individuel de formation (CIF, en CDD ou CDI) financé par Uniformation en 2014 et 2015, environ 12% ont interrompu leur parcours avant ou après l’entrée en formation. Les partenaires sociaux, souhaitant mieux comprendre les raisons de ces abandons et ajuster au mieux leur politique en matière de CIF, ont alors mandaté le cabinet Amnyos.

Avec notre institut d’enquête partenaire (La VOIX DU CLIENT), nous avons interrogé 311 bénéficiaires d’un CIF financé par Uniformation ayant abandonné ou interrompu leur parcours (enquête menée entre le 30 mai 3016 et le 10 juin 2016).

Cette enquête a permis de dégager les facteurs à l’origine d’un abandon de parcours CIF à Uniformation, parmi lesquels :
- Pour près d’un bénéficiaire sur deux, les raisons sont liées à l’organisme de formation ou à la formation elle-même (admission, contenu, organisation, …). C’est le cas en particulier dans les formations du secteur sanitaire et social, très fréquentes parmi les publics relevant d’Uniformation (aide-soignant, infirmier, aide médico-psychologique, etc.), où l’admission se fait par concours.
- Les bénéficiaires ayant interrompu leur parcours témoignent en quasi-totalité d’une démarche personnelle les ayant conduit jusqu’à la demande et l’obtention du CIF. Que ce soit dans un processus de promotion ou de reconversion professionnelle, ils avaient en tête une idée de « changement ».
- Près de la moitié des personnes interrogées expliquent que leur décision d’interrompre le parcours était inévitable et imprévisible : les évènements conduisant à l’abandon du parcours (non admission, mais aussi, congé maternité, accident de la vie…) concernent une grande variété de profils, sans que se dégagent des prédispositions ou indicateur de risque.
- Quelques bénéficiaires ont évoqué un sentiment d’isolement voire d’abandon pendant la phase de préparation du projet qui n’a pas contribué à maintenir leur motivation à un niveau suffisant.

Les résultats d’enquête ont permis d’engager une réflexion sur les leviers à activer pour réduire les abandons, notamment au niveau des admissions sur concours pour lesquelles une phase de préparation à l’entrée en formation pourrait être opportune, ou encore au niveau de l’accompagnement individualisé, qui est une nécessité pour certains sans être une obligation pour tous. Une nouvelle enquête dans un à deux ans permettrait de mesurer l’impact de la démarche de conseil en évolution professionnelle - CEP sur ces interruptions de parcours.

Pour aller plus loin :
- Dominique VIAL :courriel et Marie ORMIERES (la VDC) : courriel
- Article AEF : L’échec aux concours, première explication aux abandons des parcours en CIF (étude Uniformation). Dépêche n°561918, le 15/05/2017


 

Amnyos étudie l’alternance sous statut scolaire dans l’enseignement agricole

Le Cabinet AMNYOS a conduit, au cours de l’année 2016, à la demande du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, une étude sur les conditions de mise en œuvre de l’alternance sous statut scolaire dans l’enseignement agricole, concernant 50.000 jeunes annuellement.
Composante à part entière du système d’éducation et de formation, par le biais d’un contrat signé entre le Ministère en charge de l’agriculture et les 370 établissements scolaires le mettant en œuvre, ce système pédagogique et éducatif de « l’alternance sous statut scolaire » a la particularité de proposer aux jeunes, élèves et étudiants, une alternance basée sur un temps réparti de façon quasi équivalente entre une entreprise lieu de stage et un établissement de formation.

L’étude a mis en évidence les points forts de ce système et en particulier, l’ancrage profond et permanent des séquences d’apprentissage dans le métier et les situations de travail, mais aussi dans les situations sociales et sociétales. Les raisonnements abductifs sont omniprésents, managés par des adultes (moniteurs, maitres de stages, personnels de service et parents) que ce soit au sein de l’entreprise lieu de stage, de l’établissement lieu de formation, de l’internat lieu de vie ou de la famille. Cet ancrage constitue la colonne vertébrale de ce système original.
Ce système est cependant soumis à des contraintes extérieures fortes et en particulier la baisse tendancielle des ressources (conséquence de la réforme territoriale de 2015 qui supprime la clause de compétence générale des départements et régions et limite ainsi les financements possibles) et le resserrement des viviers de recrutement (en particulier au niveau des classes de 4ème, premier palier de recrutement des établissements).
L’avenir de ce dispositif et de sa mise en œuvre passe, entre autres, par une formalisation et une valorisation de cette forme d’apprentissage, la plaçant tout à la fois dans le champ des sciences de l’éducation et des sciences du travail.

Pour télécharger le rapport complet (tomes 1 et 2) : http://agriculture.gouv.fr/les-formations-par-alternance-sous-statut-scolaire-dans-lenseignement-agricole

Contact : Dominique Vial - courriel 

 


 

Le nouveau Fonds d’appui aux politiques d’insertion (FAPI) : comment en faire une opportunité pour le département ?

Doté de 50 millions d’euros, ce fonds est mis en place en 2017 pour appuyer les Départements dans la conduite de leur politique d’insertion.

Alors que plus de 90% des départements ont manifesté leur intérêt pour ce fonds avant le 1er mars, la webconférence du 23 mars a permis de traiter les questions que se posent les Départements pour mener à bien la négociation de la convention triennale 2017-2019, devant être signée avant le 30 avril 2017.

Animée par Jean Dutoya (Groupe Amnyos), cette webconférence a mobilisé une quarantaine de Départements autour de sujets tels que les suivants :

  •   - Les types d’actions à inscrire dans la convention financière, notamment selon leur caractère novateur ou non, les résultats à en attendre, les publics ciblés (bénéficiaires du RSA et/ ou au-delà)
  •   - Le niveau de corrélation entre les actions prévues dans la convention et le montant de la dotation départementale au titre du Fapi
  •   - La portée de la convention en termes de coopération entre partenaires de l’insertion et les liens avec le Pacte territorial d’insertion - PTI
  •   - Les pratiques de négociation de la convention avec les services de l’Etat, notamment sur ces précédents points
  •   - Le périmètre des dépenses d’insertion prises en compte, en référence à l’arrêté du 16 mars
  •   - La visibilité sur les crédits 2018
  •   - Les modalités de suivi et d’évaluation de la convention
  •   - …

Contact : Jean Dutoya -Courriel

 


 

Village des Initiatives FSE 2016 - un évènement pleinement réussi et une belle vitrine pour Amnyos

Amnyos, en partenariat avec Eurêka 21, a appuyé la DGEFP pour préparer et animer le Village des Initiatives FSE 2016 des 5 et 6 décembre qui a eu lieu au Centquatre à Paris.

L'édition 2016 - organisée en partenariat avec France Stratégie, la Commission Européenne et le Centre des Jeunes Dirigeants - était consacrée aux nouvelles approches autour de la révolution numérique et de la transition écologique, aux grands enjeux de la prochaine décennie dont l'emploi des jeunes et l'avenir de l'Europe de l'emploi, mais aussi aux « basiques » de la programmation 2014-2020 (évaluation, accompagnement du changement, négociations entre la France et la Commission européenne).

Au total cet évènement national a rassemblé près de 1 200 personnes et 50 intervenants, autour d'une vingtaine de séquences (ateliers, tables rondes, conférences) qui ont permis des échanges riches et des rencontres entre gestionnaires de fonds européens, porteurs de projet, et acteurs de l'emploi, de la formation et de l'insertion.

Les participants ont notamment souligné la qualité des conférences et la pertinence des intervenants. L'édition 2016 du Village FSE est un réel succès auquel nous sommes heureux d'avoir contribué.

villagefse_3_3984


Le Cabinet Boumendil & Consultants devient une filiale du Groupe Amnyos

A la veille de choix politiques majeurs pour le devenir de la formation professionnelle en France, tant au plan national que pour les branches professionnelles et les Régions, le Cabinet Boumendil & Consultants et le Groupe Amnyos fédèrent leurs expertises pour accompagner les prises de décisions publiques et paritaires dans le champ Emploi- Formation-Orientation professionnelle.

Fondé sur des expertises complémentaires ce rapprochement permet de déployer une offre de service étendue, qui couvre les champs de l’étude, de l’évaluation, de l’analyse et du conseil stratégique, de l’appui à la négociation collective, de l’accompagnement à la conduite du changement, de la professionnalisation des acteurs et de la communication professionnelle. 

« Les attentes des commanditaires évoluent en même temps que le système se transforme et se complexifie. Ce rapprochement a pour objectifs la conjugaison des domaines d’expertise, la synergie des moyens, l’enrichissement des offres de services respectives  », déclare Michèle BOUMENDIL, fondatrice du Cabinet et ancienne dirigeante.

Pour Eric TROUSSEL, Président du groupe Amnyos « à travers ce rapprochement avec Boumendil & Consultants, le groupe Amnyos enrichit son offre de services aux acteurs publics et paritaires, en renforçant son expertise juridique en droit social, en confirmant sa volonté d’accompagnement des partenaires sociaux et du quadripartisme, et en proposant des prestations de communication professionnelle spécialisée ».

« Notre rapprochement est également une rencontre d’hommes et de femmes autour de valeurs communes, qui nous ont déjà réunies avec succès par le passé », souligne Valérie SORT, Directrice en charge de la Formation et de l’orientation professionnelle du Groupe Amnyos, et Directrice de Boumendil & Consultants. Dans ce nouveau périmètre, l’équipe de consultants spécialisés réunit désormais une douzaine d’experts.

 

 Le cabinet Boumendil & Consultants

Le cabinet Boumendil & Consultants intervient depuis 1992 en analyse de l’environnement juridique dans les domaines du droit de la formation, de la gestion RH et compétences et des politiques de l’emploi.

Articulé autour du juridique et de la communication professionnelle, le savoir-faire de l’équipe de 7 consultants recouvre un large champ de compétences lui permettant de répondre à des besoins diversifiés. Enrichie au fil des années dans le cadre de missions auprès de secteurs d’activité multiples (commerce, industrie, services, santé...), l’expérience du cabinet se traduit par une connaissance fine de l’environnement et des enjeux propres à chaque secteur d’activité.

Pour ses activités de formation, le Cabinet Boumendil & Consultants a obtenu en septembre 2016 la qualification ISQ-OPQF.

 

Contacts Presse :
Thomas CAPELIER, Directeur Associé - 06.60.16.53.74.
Mail : ici

Valérie SORT, Directrice Formation & Orientation Professionnelle - 06.07.26.41.37.
Mail : ici

 undefined


Amnyos publie dans la revue des Conditions de Travail de l’ANACT

Vincent Chevrier et Martine Huyon, consultants du cabinet AMNYOS, viennent de publier un article dans la revue des Conditions de travail de l’ANACT sur les problématiques de qualité de vie au travail dans les entreprises de l’aide à domicile. Cet article montre à quelles conditions un intervenant extérieur (« tiers-capacitant ») peut renforcer les capacités d’action des entreprises sur ce sujet complexe en les mobilisant en collectif.

Pour en savoir plus rendez-vous sur : https://www.anact.fr/node/11421

 


 

137ème Forum des Interconnectés. Animation d’un atelier "controverse" by Martine Huyon sur "y-a-t-il trop de tiers-lieux ?"

 

visuelinterco600x300_600
 

Le pitch  : les tiers-lieux sont plébiscités, chaque collectivité est incitée à investir dans des FabLab, des LivingLabs, des espaces de coworking mais cela répond-il davantage à un phénomène de mode (ère du collaboratif, des makers, de l'innovation-washing) ou à de nouveaux types de besoins que les institutions classiques (entreprises, pouvoirs publics, clusters) jusque-là non pris en charge ?

La Promesse de l'atelier  : animer, bousculer des positions avec des acteurs de référence comme La Cordée, Movilab, La Fabulerie, Paillasse Saône (écosystème de tiers-lieux lyonnais), sans oublier des élus locaux.

Les questions  :

  • Qu'est-ce qu'un tiers-lieu ? Fablabs, EPN, coworking, livinglab, hacklab,... ces mots peuvent sembler confus, quelles disparités et points communs ?

  • Au-delà de l'effet de mode, quel intérêt pour le territoire et ses acteurs (citoyens, entreprises, associations, institutions...)

  • Comment soutenir ou initier un développement ?

  • Comment créer de la connexion avec les autres acteurs et dispositifs des territoires ?

Lien : http://forum.interconnectes.fr/

Plus d'information : @Martine_HYN


 

Intervention Julie Passat dans un colloque organisé par la DARES sur "Travailleurs handicapés : quelle place dans l’entreprise ?"

Mercredi 9 novembre 2016, Julie Plassat participe à la table ronde de clôture du colloque organisé par la DARES : Travailleurs handicapés : quelle place dans l'entreprise ?

La table ronde réunira, sous forme de débat, experts et chercheurs afin d'échanger sur les travaux présentés et les perspectives en matière d'emploi des travailleurs handicapés. Il s'agira notamment de s'interroger sur les enjeux et les outils de la politique de l'emploi pour favoriser l'insertion des personnes en situation de handicap sur le marché du travail et leur maintien dans l'emploi.

Thème de la table ronde : quelles propositions pour améliorer l'insertion professionnelle des personnes handicapées ?

Pour plus d'information, cliquez sur l'image :dares_th2016_2481

 


 

Conférence de Xavier Marchant sur "Mutations sociétales et rapport au travail : pourquoi vous ne managerez plus jamais comme avant ! "

osez_tps_partage_xm_2016Organisé paragence de développement économique SODA , le thème de la journée était Osez le temps partagé.

Une cinquantaine d'acteurs d'horizon divers (dirigeants d'entreprises, DRH, syndicats, acteurs institutionnels) se sont retrouvés pour s'informer et débattre.

La conférence de clôture a été animée par Xavier Marchand sur Mutations sociales et Rapport au travail : pourquoi vous ne managerez plus jamais comme avant.

Pour plus d'information : 

Facebook  : https://www.facebook.com/osezletempspartage

LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/10865665

Twitter : https://twitter.com/OsezleTP ( @OsezleTP / #JTPartage )

osez_tps_partage_1552


Amnyos évalue les pratiques d’ingénierie de formation en entreprise et leurs sur les salariés les moins qualifiés pour le compte du CNEFP

Le Conseil National d'Evaluations de la Formation Professionnelle (CNEFP) a confié au consortium composé des cabinets AMNYOS et GESTE l'évaluation des pratiques d'ingénierie de formation en entreprise et de leurs effets sur les salariés les moins qualifiés. Initiée en avril 2015, la démarche a donné lieu à une analyse statistique et documentaire, à des entretiens de cadrage, puis à la réalisation de 35 monographies dans des entreprises de taille et de secteurs divers ayant mis en oeuvre des ingénieries qui avaient été jugées intéressantes à divers titres (enjeux, objets, modalités de formation). Des investigations complémentaires ont ensuite été menées auprès de quelques experts, organismes de formation, OPCA, et d'une vingtaine d'entreprises moins "exemplaires". Le rapport d'analyse à été remis au CNEFP en juillet 2016.

Les résultats de l'étude relative aux ingénieries de formation des salariés les moins qualifiés feront l'objet d'un débat durant la journée d'étude intitulée "Entre politiques paritaires et pratiques de formation, le temps de l'évaluation" et organisée par le CNEPF le 14 décembre prochain. Pour toute inscription à cet évènement : consultez le site dédié .

Contact : Aurélie Gavoile - courriel 


 

Valérie Sort rejoint Amnyos Consultants en qualité de directrice des activités " formation professionnelle "

v_sort_868Le 5 septembre, Valérie Sort a rejoint le groupe Amnyos Consultants. Elle prend en charge la direction des activités " formation professionnelle " du groupe. A ce titre, elle animera l'équipe des consultants experts dans le champ de la formation professionnelle, assurera la direction des activités, et pilotera la stratégie de développement du cabinet dans ce domaine.

Agée de 45 ans, Valérie Sort était depuis 2011 Directrice déléguée en charge de la veille stratégique et des relations institutionnelles pour le compte d'AGEFOS PME. Préalablement elle avait exercé pour cet OPCA des fonctions de conseillère technique auprès de la direction générale et de responsable du service Ingénierie et politique de formation. Valérie Sort apporte au groupe AMNYOS son expertise stratégique et opérationnelle dans le domaine de la formation professionnelle et le champ du paritarisme.Dans un contexte marqué par la mise en oeuvre et la préparation de profondes réformes du système de la formation professionnelle, son arrivée s'inscrit dans une stratégie de consolidation et d'extension de l'offre de services du cabinet auprès des acteurs publics, privés et paritaires de la formation professionnelle.

Contact : Valérie SORT - courriel

 

 

Synthèse de la première évaluation des 13 plateformes d’appui aux mutations économiques

Le dispositif des plateformes d'appui aux mutations économiques a été créé en 2013 dans le cadre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l'emploi. Treize ont été labellisés en France par l'Etat. Le cabinet AMNYOS vient d'achever la première évaluation d'une d'entre-elles : celle d'Aix-Marseille Provence, pour le compte du CARIF Espace Compétences. Dirigée par Stéphane ROUX (consultant sénior à Amnyos), l'évaluation a permis d'analyser l'efficacité, la pertinence, la cohérence et l'efficience de la plateforme ; et intègre des préconisations pour la poursuite de la démarche, qui ont été présentées devant l'Etat, la Région PACA, la Métropole d'Aix-Marseille-Provence et l'ensemble des partenaires, le 21 juillet 2016.

 Pour accéder à la synthèse de l'évaluation : http://www.espace-competences.org/fr/plateforme-2mp/accueil-plateforme2mp.aspx

 Contact : Stéphane ROUX - courriel


Jean DUTOYA nommé conseiller technique auprès de la Ministre des Outre-Mer

Le 6 juin, notre collaborateur Jean Dutoya a rejoint le cabinet de la Ministre des outre-mer George PAU-LANGEVIN.


Nommé en qualité de conseiller technique, il devrait intervenir sur les questions Emploi-Formation-Travail dans un cadre interministériel. Les chantiers qui l'y attendent dans les mois à venir sont nombreux.

L’équipe d’AMNYOS lui souhaite une pleine réussite dans cette mission.


Intervention à la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail

Martine HUYON, consultante-chercheure au sein du cabinet AMNYOS intervient le 16 juin dans le cadre de la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail sur le sujet des Tiers-Lieux (fablabs, livinglabs, espaces de coworking). « Les tiers-lieux renouvellent-ils réellement les façons de penser et d’organiser le travail ? Apportent-ils de nouvelles opportunités en matière de coopération, de création d’activités ou encore de conditions de travail et d’emploi ? »

Venez participer à cet évènement en ligne en vous rendant sur le site d'ARAVIS (http://www.aravis.aract.fr ) à partir de 11h00 !
 
Contact : Martine HUYON - courriel
 

 

Amnyos recrute un(e) consultant(e) confirmé(e) Politiques publiques de l’emploi

Pour plus d'information sur notre offre, cliquez sur ce lien : lire l'offre


Contrats aidés : quels retours sur investissement les Départements peuvent-ils en attendre ?

Le 8 mars dernier, Yann Gaël Fourquier, directeur des activités Marché du Travail Inclusion Active au sein du cabinet Amnyos, est intervenu à la webconférence dédiée aux contrats aidés organisée par le Réseau Idéal (Club insertion).

Au programme des échanges :

L’implication des Départements dans le financement des contrats aidés (CUI, EAV) tout comme de l’IAE se révèle hétérogène. Elle est la traduction des arbitrages budgétaires auxquels ils sont confrontés. Les contrats aidés sont en effet souvent appréhendés en première approche en fonction du coût qu’ils représentent. 
Pourtant, ils constituent également un levier d’économie : en considérant les mises en situation d’emploi et évolutions de situation professionnelle à moyen terme qu’ils génèrent, ainsi que les coûts évités (allocation au premier plan, mais aussi aides connexes). 

La conférence a permis de décrire les retours sur investissement pour les départements et de s’interroger sur les conditions à réunir pour en maximiser les effets.

Contact : Yann Gaël FOURQUIER :courriel 


 

 

Le Groupe Amnyos intègre Didaction : une nouvelle expertise sur l’ingénierie des compétences et du travail

Après plus de 5 ans de collaborations régulières, Amnyos et Didaction décident de se regrouper dans un objectif de complémentarité des expertises et d’adaptation aux enjeux et besoins de nos commanditaires respectifs, dans un contexte marqué notamment par les mutations du travail (numérisation, verdisation…) et des organisations (mouvements de regroupements et fusions de services et de structures…).
Le rapprochement d’Amnyos et de Didaction permet une capacité d’intervention démultipliée, grâce à la mixité des équipes et la constitution d’une expertise partagée à l’échelle des 40 collaborateurs du Groupe Amnyos. Il permet également de renforcer la capacité à allier les approches macro et micro, stratégiques et opérationnelles.

L’activité de Didaction s’adresse plus particulièrement aux entreprises privées et structures sanitaires et médicosociales :

fleche-gris Agir sur les situations de travail et les organisations pour développer les compétences des individus et les performances des organisations, à partir d’une capacité d’analyse de la réalité du travail et de ses évolutions (activités, compétences, conditions de travail… en partant des situations concrètes rencontrées par les salariés),

  • Elaboration de référentiels métier (emploi, activités et compétences), 

  • Evaluation de la qualité de la formation, évalutation des effets de la formation sur les pratiques professionelles, développement de la formation en situation de travail et de l'alternance, évolution des certifications.

  • Action sur les conditions de travail et la qualité de vie au travail- QVT,

  • Repérage et anticipation des facteurs d'évolutions des métiers et compétences(GPEC / GTEC, étude prospective)

  • Adaptation des collectifs des travail et des organisations à de nouvelles situations ( réorganisation/mutualisation/ fusion/ déménagement/ fermeture des structures, nouveau projet de la structure,nouvelle gouvernance, glissement des tâches, activités non couvertes suite à une réorganisation, etc.), en considérant le double point de vue de la structure et des personnes qui la font vivre (organisation apprenante, management de proximité...)

  • Ancrage des politiques publiques dans la réalité du travail et des besoins en compétences des entreprises (emploi, formation, développement économique...)

Outre les collaborations intégrées avec Amnyos, la structure Didaction poursuit ses activités (consulter le site de Didaction - http://didaction.com ) :

  • Francis Minet, dirigeant fondateur de Didaction et Professeur au Cnam, évolue dans son statut : il confie à Amnyos la propriété et la gestion de la structure Didaction pour se consacrer à la diffusion de son savoir-faire et la constitution d’une expertise partagée par les équipes Amnyos-Didaction. Il continue en outre à réaliser certaines missions requérant son intervention 

  • Xavier Marchand poursuit également ses activités de conseil : il accompagne les équipes, managers de proximité et dirigeants dans les moments de transition, soit dans une logique d’anticipation soit de correction de dysfonctionnement. Ses leviers d’action sont les situations de travail et le développement des compétences. Il est également chargé de cours et directeur de mémoire de Master au Cnam Paris et à l’Ecole Supérieure Montsouris. 

Les interventions de Didaction Conseil s’appuient sur des modèles théoriques issus de recherches en didactique professionnelle, à la croisée de 4 champs disciplinaires :
- la psychologie du travail,
- la sociologie des organisations,
- l’ergonomie cognitive
- et la formation des adultes. 

Les laboratoires de recherche auxquels Didaction apporte des contributions sont affiliés au Cnam Paris et à AgroSup Dijon. Membre de la société savante de Recherche et Pratique en Didactique Professionnelle, leurs travaux portent actuellement sur les interactions tutorales en situation de travail. Il s’agit d’un programme de recherche en lien avec le RIFT (Genève) et le séminaire TAF (Dijon) dont les applications sont le développement des compétences en situation de travail ainsi que l’écriture de scénarii pédagogiques pour des jeux sérieux (serious game) et des formations par simulateur de haute-fidélité.

Pour toute question : Jean DUTOYA : courriel 


« Utilisation de l’évaluation : gérer les résistances, saisir les opportunités ! », intervention au colloque organisé par Sciences Po Lyon et la Société française de l’évaluation (SFE)

Valentin Vigier, directeur des activités Mutations économiques et Innovation au sein du cabinet Amnyos, est intervenu le 12 janvier dernier à la table ronde intitulée « Renforcer la relation entre évaluation et décision : comment faire pour que les résultats des évaluations soient suivis d’effets ? »

  • Les résistances et leviers à la mise en oeuvre des recommandations

  • Le rôle de l'évaluateur dans l'organisation post-évaluation 

  • Les actions à mettre en place pour que les résultats des évaluations soient suivis d'effets

Les échanges ont notamment permis de débattre des points suivants : 

  • Les conditions d'une utilisation réussie des résultats 

Pour plus d’information :

Le programme en ligne -lien

Des actes du colloque, écrits et filmés seront disponibles prochainement sur le site du colloque. 

Contact : Valentin VIGIER - courriel


 

 

Apprentissage et handicap : un livret produit en Île-de-France remarqué au plan national

En associant les différents partenaires de l’apprentissage (Région, Direccte, Fiphfp principalement), Amnyos a produit un guide pour soutenir le développement de l’apprentissage dans la fonction publique : « Handicap et apprentissage : Livret pratique pour les employeurs publics franciliens ». Cette initiative d’Handi-Pacte fonction publique Ile-de-France vient contribuer au plan d’action national de développement de l’apprentissage dans la fonction publique (conforté par les circulaires d’avril et mai 2015). La grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014, suivie des assises de l’apprentissage le 19 septembre 2014, ont en effet été l’occasion de définir un objectif de 500.000 jeunes en apprentissage en 2017, et de demander à l’ensemble de la fonction publique de contribuer à cet effort.

Le livret présente les différentes étapes pour le recrutement d’un jeune (définition de la fiche de poste, identification des besoins de l’apprenti, désignation du maître d’apprentissage…) ainsi que les appuis et aides mobilisables par l’employeur, avec les coordonnées pratiques.

un livret produit en Île-de-France remarqué au plan national

Cette production a été relevée par l’AEF et fait l’objet d’une dépêche dédiée : Apprentissage : un guide pratique sur le recrutement de personnes handicapées publié par le Handi-Pacte Île-de-France, le 26/10/2015 - Dépêche n°509341 (par Florianne Finet).

Lien : www.aef.info

Pour plus d’information : consultez le site Handi-Pacte animé par Amnyos : www.handipacte-idf.org

Contact : Frédéric BERTRAND - courriel
 Diane Laure GUINET – courriel


Workshop IDATE / AMNYOS : "La place des industries culturelles et créatives dans le développement économique des territoires", le Mardi 17 Novembre 2015 de 14:30 à 16:30 – Le Corum (Montpellier)

Ces dernières années, l’IDATE et le cabinet AMNYOS ont accompagné plusieurs territoires français dans la définition et la mise en œuvre de stratégies de développement économique, orientées sur les industries culturelles et créatives (ICC). Soutenu par les pouvoirs publics, ce domaine d’activité constitue désormais un des piliers de l'économie de la connaissance. Il place l’innovation, les compétences et les collaborations en son cœur. En effet, la créativité représente une part croissante dans l'économie et semble désormais s’imposer comme une voie incontournable dans le développement des territoires confrontés à de profondes mutations.

C’est pour faire le bilan de 10 années de stratégies territoriales de soutien aux industries culturelles et créatives, ainsi que pour réfléchir à leurs perspectives d’évolution, que l’IDATE et le cabinet AMNYOS proposent aux collectivités de participer à un workshop (limité à 20 participants). Il se tiendra le 17 Novembre 2015 de 14:30 à 16:30 au Corum de Montpellier pendant le Digiworld Summit.

A 17:00 les invités du workshop seront conviés à la conférence de Jimmy Wales, co-fondateur de Wikipedia, qui marquera l’ouverture de l’édition 2015 de la conférence internationale de l’IDATE.

Les 4 temps forts du workshop :

  • De quels leviers disposent les collectivités territoriales pour structurer les ICC sur leur territoire ?

  • Quelles sont les actions structurantes dont on peut tirer un premier bilan ?

  • Quelle place pour le numérique dans les stratégies de développement économique par les ICC ?

  • Quelles perspectives d’évolution des stratégies de soutien aux ICC et au numérique à moyen terme ?

Contact : Valentin VIGIER - courriel


Intervention à la Webconférence « Handicap et Insertion : quels sont les leviers d’intervention et synergie à saisir ? »

Julie Plassat, directrice des activités Handicap et Emploi au sein du cabinet Amnyos, est intervenue le 9 octobre dernier lors de la webconférence dédiée au handicap organisée par le réseau Idéal Connaissance. Cette conférence a amené à présenter les évolutions législatives et réglementaires depuis la loi de 2005 jusqu’à la récente Loi Macron d’août 2015 et mettre en débat les opportunités et freins en faveur de l’insertion des personnes handicapées bénéficiaires du RSA.

Les échanges ont notamment permis de :

  • Questionner le positionnement des Conseils départementaux dans les cadres régionaux d’intervention (notamment PRITH)

  • Repérer comment évoluer vers une prise en charge des bénéficiaires du RSA en situation de handicap en fonction de leurs besoins plus que de leur statut, amenant à combiner les offres de service et de financement (opportunité notamment au sein des PTI, avec des partenaires comme l’Agefiph et le Fiphfp ainsi que les MDPH)

Cette intervention prenait appui sur les nombreux travaux menés par le cabinet sur ce sujet, en assistance technique de six régions (animation et coordination pluriannuelle de programmes d’insertion et/ ou de maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés) et au plan national : accompagnement de la CNSA et de la DGCS dans le déploiement de la prestation d’évaluation de l’employabilité des personnes handicapées au sein de 25 MDPH, évaluation nationale de l’offre d’intervention 2012 -2015 de l’Agefiph, autres travaux dans le cadre de la convention multipartite…

Contact : Julie PLASSAT - courriel


Emploi des jeunes et entrepreneuriat : Amnyos co-organise le « Lab’Europe »

La DGEFP a organisé le 1er juillet 2015 deux évènements conjoints à la Maison des Associations à Paris : la Journée des Initiatives Territoriales pour l’Emploi (JITE) et le Lab’Europe, autour de problématiques au cœur de l’actualité : l’emploi des jeunes et l’entrepreneuriat, notamment à travers le prisme du rôle des territoires. L’évènement a réuni près de 500 participants.

Six consultants d’Amnyos- Eureka 21 ont appuyé la préparation et l’animation du Lab’Europe. L’objectif est de mettre en lumière des projets de qualité portés en France et en Europe, pour favoriser leur essaimage par la suite.
Quinze projets ont ainsi été sélectionnés (lien ci-dessous pour accéder aux projets) puis mis en discussion dans le cadre du Lab’Europe : en croisant les regards d’un panel d’acteurs (26 personnes choisies parmi des jeunes, entrepreneurs, acteurs publics et privés mobilisés autour de la question de l’emploi et de l’entrepreneuriat) et en organisant l’appropriation des innovations et les transferts de savoir-faire.
Les séquences présentées dans le cadre du Lab’Europe ont été l’occasion d’aborder notamment les thèmes suivants :

  • Aider les créateurs d’entreprises à créer leurs premiers emplois salariés : quel accompagnement pour accélérer la création d’emploi par les jeunes pousses ?

  • Renforcer les liens entre les jeunes peu qualifiés et les entreprises

  • Répondre aux difficultés spécifiques rencontrées par les PME/TPE en matière de ressources humaines : quelles réponses par les territoires ?

  • Etc.

Le groupement Amnyos- Eureka21 a également animé une séquence intitulée « Entreprendre autrement sur les territoires avec l’innovation sociale ». Celle-ci a souligné le rôle déterminant de l’entrepreneuriat social et la nécessaire articulation opérationnelle des acteurs publics, privés, associatifs et des collectivités territoriales dans la promotion et le développement d’innovations sociales pour l’emploi et le développement territorial.

Pour plus d’information :

Le programme du Lab’Europe  

Le journal de l’évènement recensant l’intégralité des projets présentés sur la JITE et sur le Lab’Europe

Contact : Simon GAGNAGE - courriel 


Gestion de l’emploi et des compétences dans les pôles de compétitivité et clusters : audition par le Conseil National de l’Industrie (CNI).

Le cabinet AMNYOS a été auditionné le 4 juin 2015, aux côtés du pôle de compétitivité SYSTEMATIC, par la Section thématique « emploi et compétences » du Conseil National de l’Industrie (CNI).
L’audition a permis de partager leurs réflexions et propositions ainsi que des exemples concrets de gestion de l’emploi et des compétences dans les pôles de compétitivité et clusters. En effet, si ce sujet peine à se déployer au sein des clusters, il constitue un levier important pour le développement des entreprises innovantes et représente à ce titre un enjeu d’avenir.
Cette audition contribue aux travaux de la Section « emploi et compétences » : à la suite de feuille de route de la grande conférence sociale de juillet 2014, cette section est chargée de rendre un avis sur les besoins et les attentes de l’industrie en matière de compétences et de formation.

Contact : Valentin VIGIER - courriel


Formation sur la réforme de la formation : l’appréciation des bénéficiaires en vidéo

Le groupe Amnyos, en partenariat avec Didaction conseils, a été retenu pour aider les organismes de formation à mieux appréhender les impacts de la Loi du 5 mars 2014 sur leurs activités et leur organisation et à repérer les leviers pour y répondre (réflexion stratégique, approche managériale, ingénierie pédagogique et de compétences, travail collaboratif, professionnalisation des collaborateurs, etc.)

Nous animons ainsi la plupart des modules des programmes MUT’OF (en Bourgogne et en Franche Comté) et ACT’OF (en Normandie), proposés par le réseau Agefos PME, avec le soutien du FPSPP et de certains Conseils Régionaux. Voir actualité -"Une offre de formation modulaire pour aider les organismes de formation à faire de la Loi du 5 mars 2014 une opportunité de développement…". Plus de 200 personnes participent à ces formations.

Voici en image leur appréciation, structurée autour de 3 questions :

  • Pour quelles raisons avez-vous intégré le dispositif MUT’OF ?

  • Quel regard portez-vous sur les prestations et les modules du dispositif MUT’OF ?

  • Concrètement, qu’est-ce que le dispositif Mut’OF va changer dans vos pratiques ? 

 Video MUT'OF - Accompagner la transition des organismes de formation

Outre ces programmes régionaux de formation, Amnyos réalise également des formations sur mesure en intra : organismes de formation, CARIF-OREF, réseaux professionnels, organisations syndicales et professionnelles, etc.
Nous sommes ainsi à votre disposition pour étudier toute demande spécifique en la matière.

Contact : Aurélie GAVOILLE-ALIX - courriel 


Intervention à la Commission évaluation du CNEFOP et lors des 5èmes rencontres DARES-CEREQ-réseau des Carif-Oref : présentation de l’étude sur le Contrat de sécurisation professionnelle

L'étude Amnyos-IRES relative au Contrat de sécurisation professionnelle, réalisée pour le compte de la Dares, a fait l’objet de deux présentations successives fin juin 2015, assurées par Grégoire Leclerc - consultant Amnyos et Solveig Grimault – IRES.

Il s’agit des deux interventions suivantes : 

  • Lors de la commission évaluation du CNEFOP du 25 juin 2015, visant notamment à présenter les méthodologies mises en œuvre et les principaux résultats des enquêtes monographiques. 

  • Lors des 5èmes rencontres CEREQ-DARES-réseau des Carif-Oref qui se sont tenues le 16 juin à Nantes, consacrées cette année au thème « Prospective de l’emploi, des métiers et des qualifications : démarches et outils au service des territoires et des individus ».

Pour aller plus loin, consultez : 

- La synthèse de l’étude réalisée pour la Dares, dans le cadre du dispositif d’évaluation destiné au Comité de pilotage national du CSP :lien 

- L’ensemble des interventions de la journée d’étude de Nantes : lien 

Contact : Grégoire LECLERC - courriel


"Faire de la gestion prévisionnelle, c’est innover !", témoignage d’Amnyos dans la Gazette des communes

Notre collaborateur Fabrice Rey, directeur des activités "Mutations économiques et innovation", témoigne dans un dossier consacré à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences territoriale - GPECT(Gazette des communes N°23/2273 - juin 2015)

tmoignage_amnyos__la_gazette_des_communes_532 

Retrouvez l'intégralité du dossier sur www.lagazettedescommunes.com


Intervention à l’INTEFP : coordination des acteurs pour améliorer l’emploi, la formation professionnelle et le développement économique

Dominique VIAL, sociologue, consultante d'Amnyos, est intervenu à deux niveaux dans le cadre de la 34ème session nationale de l'INTEFP* le 1er juillet 2015, consacrée à la « Construction de nouveaux espaces de coopération pour améliorer l'emploi, la formation professionnelle et le développement économique ». 

  • A l'occasion du premier module de cette session, Dominique VIAL a présenté ses travaux de recherche sur les dispositifs infra régionaux de coordination des acteurs dans le champ formation emploi (thèse soutenue en novembre 2012). Cela a également été l'occasion de revenir sur les missions réalisées par Amnyos dans ce champ : accompagnement des CTEF de Rhône-Alpes (contrats territoriaux emploi formation), accompagnement des maisons de l'emploi, des clusters, etc.

  • Elle a ensuite fait la synthèse de la table ronde animée par Pascal DULAURIER, responsable à la DGEFP du projet « Gouvernance territoriale quadripartite ». La table ronde était consacrée à « la construction de nouveaux espaces de coopération pour améliorer l'emploi, la formation professionnelle et le développement économique » (thème de cette 34ème session).

Pour aller plus loin :

- Présentation de la thèse soutenue par Dominique Vial : lien

- Programme de la 34ème session nationale de l'INTEFP : voir site web

*L'INTEFP (Institut National du Travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle) est un Établissement Public Administratif sous tutelle du ministre chargé du travail. La session nationale de l'INTEFP s'adresse à une diversité d'auditeurs, responsable de syndicat de salariés ou d'une organisation professionnelle, chef d'entreprise ou directeur opérationnel, directeur ou président d'association, cadre supérieur d'une administration d'État, d'une collectivité territoriale, d'une structure publique ou parapublique, élus et journalistes.

Contact : Dominique VIAL - courriel


Les méthodes de recrutement non discriminantes : contribution aux travaux suite à la conférence sociale de 2014

La feuille de route de la grande conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014 prévoyait la mise en place d’un groupe de dialogue ayant pour objectifs « d’identifier les voies de progrès pour rendre plus efficace la réduction des discriminations collectives dans l'entreprise, tout en renforçant la sécurité juridique des entreprises qui s'y attellent (…) » et « d’examiner les mesures nécessaires pour promouvoir les méthodes de recrutement non discriminantes ».

En octobre 2014, le Ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et le Ministre du dialogue social et le ministre de la ville, de la jeunesse et des sports ont procédé à l’installation de ce groupe de dialogue, dont la composition a été ouverte aux principaux partenaires intéressés à la question de la lutte contre les discriminations en entreprise : partenaires sociaux représentants des organisations représentatives d’employeurs et de salariés, représentants d’associations de lutte contre les discriminations, intermédiaires de l’emploi public et privés, chercheurs, représentants d’associations conduisant des actions d’insertion professionnelle, représentants de l’administration.
Thomas CAPELIER y a été associé en tant qu’expert consultant du groupe AMNYOS, auteur de divers travaux d’étude et d’évaluation portant sur le recrutement et l’intermédiation sur le marché du travail, notamment l’utilisation de méthodes de recrutement non discriminantes, telles que le CV anonyme ou la méthode de recrutement par simulation, ou plus largement les enjeux du recrutement de certaines catégories de publics (seniors, jeunes, publics non qualifiés…).

Les travaux du groupe, présidé par Jean-Christophe SCIBERRAS (alors président de l’ANDRH) et animé par Philippe BARBEZIEUX (IGAS) qui a été désigné comme rapporteur, se sont tenus entre novembre 2014 et avril 2015. Le rapport de synthèse des travaux du groupe a été remis aux ministres du Travail et de la Ville mardi 19 mai 2015.

Téléchargez le rapport :Rapport du groupe de dialogue discriminations

Contact : Thomas CAPELIER - courriel


Une offre de formation modulaire pour aider les organismes de formation à faire de la Loi du 5 mars 2014 une opportunité de développement…

Le groupe Amnyos, en partenariat avec Didaction conseils, a été retenu pour animer la plupart des modules des programmes MUT’OF (en Bourgogne et en Franche Comté) et ACT’OF (en Normandie), proposés par le réseau Agefos PME, avec le soutien du FPSPP et de certains Conseils Régionaux.

En effet, à l’heure où le fonctionnement de la formation professionnelle continue connaît d’importantes évolutions suite à la loi du 5 mars 2014, relative à la formation professionnelle, à l'emploi et à la démocratie sociale, c’est plus largement le rapport à la formation qui est bouleversé, celui des entreprises et celui des actifs.

Pour les organismes de formation, les changements vont bien au-delà de la question des modalités de financement, notamment :

  • Les relations avec la clientèle (dans sa diversité : entreprises, actifs, acteurs publics)

  • Les modalités d’analyse des besoins

  • Les modalités d’accès à la clientèle, des messages à lui faire passer, de la manière de les lui transmettre (communication, action commerciale)

  • Les produits à lui proposer, répondant pleinement à ses besoins (logique marketing) qui se singularisent par rapport à ceux de la concurrence mais qui parfois se complètent dans une logique d’offre territoriale intégrée (innovation, collaboration)

  • Les produits innovants, qui proposent des modalités les plus performantes d’apprentissage et de développement des compétences (ingénierie des compétences...)

C’est dire toute l’importance d’une réflexion stratégique et systémique à l’échelle de chaque organisme de formation à l’heure où certains engagent leur survie économique dans ce virage, avec en toile de fond l’évolution des pratiques d’intervention des formateurs et de fonctionnement des organismes de formation (conduite du changement).

Les actions proposées par Amnyos et Didaction conseil, d’une durée de 1 à 5 jours selon les modules, concernent les dirigeants et les membres de direction, mais également les formateurs et les conseillers en insertion professionnelle, ainsi que les commerciaux :

  • comprendre la réforme du 5 mars 2014, ses enjeux et ses impacts

  • construire et piloter son plan d’action stratégique

  • l’innovation dans l’approche pédagogique

  • la veille au service de l’offre de formation

  • l’approche par compétences

  • initiation à la GPEC

  • le travail collaboratif

Ce sont plus de 200 personnes qui se sont inscrites entre février et avril dernier sur les 3 régions, et les premiers retours des stagiaires sont unanimes : les participants apprécient tout particulièrement les réponses concrètes apportées à leurs problématiques, et l’ancrage des contenus dans leurs réalités professionnelles.

Outre ces programmes régionaux de formation, Amnyos réalise également des formations sur mesure en intra : organismes de formation, CARIF-OREF, réseaux professionnels, organisations syndicales et professionnelles, etc.

Nous sommes ainsi à votre disposition pour étudier toute demande spécifique en la matière.

Contact : Aurélie GAVOILLE-ALIX - courriel


Emplois-tremplin Île-de-France : quels effets sur les salariés, associations et territoires ? Restitution régionale et article de l’AEF

Le cabinet Amnyos a présenté les résultats de l’étude lors de la célébration des 10 ans des Emplois Tremplin, le 13 mars dernier.
Présidé par Jean Pau Huchon, président du Conseil régional Île-de-France, la plénière a été l’occasion de dresser le bilan du dispositif Emplois-tremplin.

L’étude a fait l’objet d’une approche globale, rassemblant et croisant les résultats suivants :

  • Une enquête inédite auprès de 500 salariés ayant bénéficié du dispositif entre 2005 et 2007 : une reconstitution du devenir des salariés plus de 4 ans après la fin de l’aide.

  • Des investigations qualitatives auprès de binômes employeurs- salariés.

  • Des travaux menés par le Conseil régional, notamment une enquête auprès de 350 employeurs bénéficiaires du dispositif

Les résultats et recommandations s’appuient également sur l’expérience d’Amnyos au niveau national et en d’autres régions : Pays de la Loire, Midi Pyrénées, etc.

Quelques constats dégagés au cours des travaux et ayant permis d’élaborer les recommandations :

  • 65% des salariés bénéficiaires sont en emploi 6 mois après la fin de l’aide, 78% sont en emploi au moment de l’enquête (4 ans en moyenne après l’arrêt de l’aide).

  • L’effet tremplin est plus marqué pour les jeunes entrant sur le marché du travail et moins bon pour les salariés de 45 ans et plus ainsi que pour les salariés de niveau III.

  • Certains secteurs d’activité offrent un effet tremplin de qualité pour les salariés (sport, action sociale…) tandis que d’autres favorisent davantage la pérennisation des postes dans la structure (tourisme, environnement…)

Pour plus d'information : Elodie RUBAUD courriel

Article de l’AEF : « Plus des trois quarts des anciens emplois tremplin en Île-de-France se trouvent en situation d’emploi (étude) » – dépêche du vendredi 13 mars 2015


Notre collaborateur Olivier Mériaux devient directeur technique et scientifique de l’ANACT

Olivier Mériaux, collaborateur d’AMNYOS depuis 2006, a été directeur de la stratégie d’AMNYOS puis directeur des activités concernant la formation et l’orientation professionnelle. Expert sur les questions de dialogue social territorial et de politiques d’emploi-formation, il a mené de nombreuses études et conduit des réflexions prospectives d’envergure sur les évolutions de l’emploi, du marché du travail et des relations professionnelles.
Les expertises cultivées sur les transitions professionnelles, les politiques RH inter-entreprises aux niveaux sectoriels et territoriaux ou l’analyse des conditions de travail trouveront un écho particulier dans le cadre de ses nouvelles fonctions à l’Anact.
L’équipe d’AMNYOS souhaite à Olivier la meilleure réussite dans son poste.


Mise en ligne du guide RH de Systematic

Dans le cadre de sa collaboration avec le pôle de compétitivité Systematic-Paris-Région, le cabinet Amnyos a contribué à l’élaboration d’un guide (non exhaustif) des aides et des dispositifs en matière de ressources humaines à destination des PME de l'écosytème.  

Lien pour télécharger le guide RH

 Contact :Valentin Vigier


Résultats de l’enquête sur les besoins en emplois et en compétences d’un panel de PME

Pour la quatrième année, le cabinet Amnyos a été missionné par le pôle de compétitivité Systematic-Paris-Région pour mener une étude des besoins en emplois et en comptences auprès d'un panel de 200 PME de son écosystème.

Pour accéder à l'enquête, cliquez sur le lien :

Enquête RH Millésime 2014


Amnyos évalue le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) pour le compte de la DARES

En 2014, Amnyos et l’IRES ont réalisé pour le compte de la DARES une étude sur le Contrat de sécurisation professionnelle (CSP), s’inscrivant dans le cadre de l’évaluation de ce dispositif.

Reposant sur des investigations auprès d’un large échantillon d’acteurs intervenant sur le CSP ou bénéficiaires du dispositif dans quatre régions, l’étude a permis de décrire et analyser les modalités de mise en œuvre du CSP tant du point de vue des méthodes d’accompagnement proposées et de leur potentiel d’innovation (inscrit dans le cahier des charges du dispositif), que du point de vue du pilotage et de la gouvernance du dispositif pouvant, en théorie, servir de point de relais à l’accompagnement.

Elle a été restituée à l’automne 2014, au moment où les partenaires sociaux étaient appelés à négocier sur l’évolution du dispositif. Le comité de pilotage national regroupait, outre la DARES, la DGEFP, Pôle emploi, l’Unedic, le FPSPP.

Téléchargez l’étude Amnyos-IRE

Pour en savoir plus : Thomas Capelier


Amnyos recrute un(e) Consultant(e) confirmé(e) Politiques publiques emploi

Pour plus d'information sur notre offre, cliquez sur ce lien : lire l'offre


Généralisation du CV anonyme : une (si) bonne nouvelle ?

Le CV anonyme revient sur le devant de la scène depuis le rappel à l’ordre du Gouvernement par le Conseil d’Etat, pour appliquer la loi du 31 mars 2006 sur l’Egalité des chances. Pour lutter contre la discrimination, cette loi prévoyait de généraliser l’usage du CV anonyme lors des recrutements effectués dans les entreprises de plus de 50 salariés. Le raisonnement était simple : supprimer le haut du CV, le nom, l’âge ou le sexe du candidat, pour donner leur chance à tous ceux que les recruteurs écartent sans même prendre en compte leurs parcours scolaires et professionnels exposés au bas du CV. Une mesure volontariste, attendue par de nombreux acteurs attachés à réduire les discriminations.

Suite à l’expérimentation du CV anonyme, effectuée à grande échelle sous la houlette de Pôle emploi en 2010-2011, on a beaucoup parlé des résultats de l’enquête quantitative conduite par l’Ecole d’Economie de Paris (CREST) qui concluait sur des effets ambigus, voire même contreproductifs sur les populations issues de l’immigration et des quartiers sensibles. On a moins évoqué les conclusions de l’enquête qualitative qui a été réalisée à la fois auprès d’entreprises, petites et grandes, d’agences publiques, de cabinets de recrutement et d’agences d’intérim. Cette étude, conduite par le cabinet AMNYOS en partenariat avec Emmanuelle MARCHAL (Directrice de recherche au Centre de sociologie des organisation - CNRS/Sciences Po), a permis de toucher du doigt les difficultés très concrètes posées par l’usage du CV anonyme, et les obstacles à sa généralisation.

L’étude concluait que si le CV anonyme pouvait utilement être mobilisé dans certaines configurations bien spécifiques, sa généralisation ne semblait en revanche ni souhaitable, ni réaliste. Et rappelait que la prévention et la lutte contre les discriminations disposent, heureusement, d’une batterie d’outils déjà bien fournie combinant notamment sanction, formation des acteurs…

 
L’interview de Thomas Capelier et Emmanuelle Marchal publié par l'AEF : lien

L'article publié par le journal Les Echos : lien

pic_tc_68

Thomas Capelier : courriel


Préparation du volet activité économique et emploi des futurs contrats de ville : un coup d’œil dans le rétroviseur ?

La préparation des contrats de ville de nouvelle génération, qui doivent succéder aux contrats urbains de cohésion sociale (Cucs), est désormais engagée, avec pour objectif d’aboutir avant la fin de l’année 2014. Intercommunaux alors que leurs prédécesseurs s’inscrivaient dans une approche communale, les futurs contrats devraient articuler politiques de cohésion sociale, de développement urbain et de développement économique.

Le Gouvernement a retenu trois priorités pour leur élaboration :

  • « la cohésion sociale »,

  • « le cadre de vie et le renouvellement urbain »,

  • et enfin le « développement de l’activité économique et de l’emploi ». Ce dernier pilier doit permettre une réduction de moitié sur la durée du contrat de ville des écarts de taux d’emploi, en particulier au bénéfice des jeunes.

L’Etat compte notamment sur le maillage volontariste de Pôle emploi et des Missions locales, avec une implantation dans chaque territoire prioritaire, la mobilisation fléchée d’une partie des contrats aidés et des aides à l’emploi pour les jeunes des quartiers, et le développement d’un soutien actif à l’entreprenariat.

A l’heure de préparer les futurs contrats, il peut être utile de se replonger dans les résultats d’une étude nationale conduite par AMNYOS pour le compte de l’ACSE. Réalisé en 2008, cet état des lieux analysait notamment les facteurs favorables et défavorables à une territorialisation fine des stratégies, de l’offre de services et des actions pour les quartiers de la politique de la ville dans le domaine de l’emploi et du soutien à l’activité. Si certaines données ont évolué dans le bon sens (on pense par exemple à la stratégique de maillage territorial de Pôle emploi), certains freins risquent de persister. La re-lecture de cette étude peut donner quelques idées et alerter sur des points de vigilance.

Lien pour télécharger l'étude : étude_amnyos

Contact : Thomas Capelier - courriel


 

Collaborations pour l’innovation : quelles implications sur les ressources humaines des entreprises qui ouvrent leurs frontières pour innover ? Le cas des entreprises du numérique

Echange, partage, mutualisation, coopération : derniers concepts d’une nouvelle économie qui se veut collaborative pour être compétitive ? Si ces quelques mots véhiculent une évidence communément admise, concrètement ils supposent un changement profond pour nombre d’entreprises.

 

Il n’est en effet pas question de signer des partenariats avec ses semblables pour produire (mécanisme de sous ou de cotraitance) mais bien de modifier les frontières de son organisation en associant une multitude d’acteurs pour innover. L’entreprise devient une composante, parmi d’autres, d’un réseau - souvent horizontal - lui permettant d’entrer dans l’ère de l’ « open innovation ».

En France, les pouvoirs publics se sont saisis de l’ « open innovation » en promouvant des politiques et des dispositifs de « clustering » : pôles de compétitivité, espaces de « coworking », « Livinglabs », « Fablabs », incubateurs… Chaque acteur, du particulier au grand groupe, en passant par les laboratoires de recherche et les universités, est convié à entrer dans ces cadres de coopération pour l’innovation.

Les entreprises du numérique, technologie de diffusion par excellence, sont particulièrement emblématiques de ce phénomène. Start-ups, grands groupes, usagers, laboratoires de recherches et universités font alors partie d’un même écosystème dans lequel l’innovation se bâtit par les échanges et dont le processus devient encore moins linéaire.

Si ces coopérations ont des résultats économiques reconnus – et notamment dans le numérique à l’instar de la célèbre Silicon Valley – il est plus difficile d’en apprécier les incidences sur les ressources humaines. Or, celles-ci sont au cœur du processus d’innovation collaborative ; elles en sont le premier levier.

  • Comment cet aspect des collaborations est-il traité ?

  • Quelles modifications peut-on observer sur les organisations du travail ?

  • Une gestion des emplois et des compétences adaptée est-elle mise en place ?

  • Comment les acteurs protègent-ils leurs idées ?

  • Quels résultats et enseignements peut-on en tirer ?

Autant de questions (parmi d’autres) auxquelles notre projet de recherche s’intéresse en prenant pour focus le cas des entreprises du numérique.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter !

pic_mh_68

 Martine HUYON - chercheure Amnyos - courriel

 

pic_vg_64

 Valentin VIGIER - responsable de suivi des travaux de recherche - courriel


 

Intervention à la Webconférence « La nouvelle programmation FSE 2014-2020 : nouveaux enjeux pour les politiques d’insertion ? », 19 juin 2014

Yann-Gaël FOURQUIER intervient en ouverture de cette webconférence organisée par le réseau Idéal Connaissances.

Il présentera en quoi le nouveau Programme opérationnel national offre non seulement des opportunités financières mais aussi l’occasion d’impulser de nouvelles modalités de partenariat et de concertation entre les différents acteurs : Conseils généraux, EPCI et leurs outils territoriaux tels que les PLIE ainsi que les MDE, Pôle Emploi…

L'accent est mis sur les approches territoriales intégrées par le biais, notamment, de nouveaux outils : l’Investissement Territorial Intégré (ITI) et le Développement Local mené par les Acteurs Locaux (DLAL).

pic_ygf_52
Contact :Yann-Gaël FOURQUIER - courriel


Enquête de la Préfecture et du FIPFHP auprès des employeurs publics sur le handicap

La Préfecture de Région et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) souhaitent recueillir les pratiques et besoins des employeurs publics en matière d'intégration des agents handicapés. Votre réponse permettra d’orienter la politique régionale de soutien aux employeurs sur le sujet du handicap (rendre plus accessible les aides au maintien en emploi, améliorer le sourcing de candidats handicapés, assurer une meilleure connaissance des métiers de la fonction publique…). Les résultats de cette consultation vous seront transmis d’ici fin 2014.

Cette enquête s’inscrit dans la démarche « HandiPacte Ile-de-France », destinée à soutenir les employeurs des trois fonctions publiques dans l’insertion des travailleurs handicapés. La mise en œuvre de cette démarche est soutenue par le groupement Amnyos-Enéis, cabinets spécialisés respectivement sur les politiques d’emploi et le handicap.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la lettre d’information du Pacte : Presentation PACTE IDF 3 pages.pdf


Les résultats de l’évaluation de l’expérimentation d’un collège de personnes en situation de pauvreté ou de précarité au sein du CNLE

La participation des personnes en situation de pauvreté ou de précarité a été expérimentée au sein du fonctionnement du CNLE durant 18 mois.

Cette expérimentation visait notamment à préparer un essaimage en d’autres institutions, tels que les conseils consultatifs (Conseil économique, social et environnemental - CESE, les CESER, le Conseil d’orientation pour l’emploi…) ou dans les territoires, dans le cadre de l’élaboration de schémas et plans territoriaux, d’évaluations participatives ou du fonctionnement courant des institutions (Comités de liaisons de Pôle emploi, équipes pluridisciplinaire et groupes ressources sur le RSA, etc.).

Les intérêts de la participation des personnes en situation de pauvreté ou d’exclusion sont en effet désormais bien reconnus, notamment avec le Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, adopté par le gouvernement en janvier 2013. Il reste à en organiser les modalités pratiques et opérationnelles.

La DGCS (Direction générale de la Cohésion Sociale) a alors confié à Amnyos l’évaluation in itinere de cette expérimentation.

Après un an d’observation et d’analyse, les résultats d’évaluation ont contribué à définir les conditions de renouvellement et d’optimisation du processus de participation au sein du CNLE. Ces résultats peuvent utilement alimenter la réflexion des acteurs nationaux et locaux sur les modalités d’organisation de la participation.

Nos résultats sont accessibles en ligne sur le site du CNLE : Résultat de l'évaluation

Contact : Julie Plassat - julie.plassat@amnyos.com


Séminaire dédié à la coordination des politiques d’insertion des travailleurs handicapés en Île-de-France (Paris - Cité Universitaire, 24 mars 2014)

Amnyos est intervenu sur le thème « Avancées, enjeux et nouveaux défis de l’insertion des travailleurs handicapés en Ile-de-France », en mettant en perspective le contexte régional avec les opportunités offertes par la convention nationale multipartite de novembre 2013.
Amnyos animait également deux ateliers :
• L’impact des réformes sur l’accès à la formation , à l’alternance et à la qualification pour les personnes handicapées
• La « fabrique » des politiques territoriales de recrutement.

Accès au programme : Programme_PRITH_2014.pdf

Plus d’info : 
www.idf.direccte.gouv.fr/Avancees-enjeux-et-nouveaux-defis
www.prithidf.org

Contact : Jean.dutoya@amnyos.com


 

Video de l’intervention de Thomas Capelier au Séminaire « Appui au recrutement et médiations pour l’emploi »


Enquêtes monographiques sur le dispositif Nacre : publication des résultats – Février 2014

Suite à l'étude réalisée par le cabinet Amnyos et l'Ires, missionnés par la Dares, le Ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue social a publié les résultats dans sa collection "document d'études".

Pour accéder à cette publication, cliquez sur ce lien :

Enquêtes monographiques sur le dispositif nouvel accompagnement à la création ou reprise d'entreprise (Nacre) 

Contact : fabrice.rey@amnyos.com


Amnyos anime et met en œuvre les programmes régionaux d’emploi des travailleurs handicapés : exemples en Île-de-France et en Midi Pyrénées. Janvier 2014

Amnyos assure la coordination de programmes régionaux pour l’emploi des travailleurs handicapés depuis 2010 dans le secteur privé (aux côtés de l’Etat, de l’Agefiph et des partenaires concernés, dans le cadre des PRITH) et plus récemment dans le secteur public (dans le cadre des PACTES, impulsés par le FIPHFP).

Ces programmes se situent à la croisée de multiples enjeux : les modalités d’accès à l’emploi de publics fragilisés, les stratégies de formation et la place de l’alternance, le maintien dans l’emploi des salariés menacés (posant les questions de pénibilité, des secondes parties de carrière…), la GRH adaptée à ces publics et plus globalement les conditions de travail, l’égalité des chances, la RSE… La conception de solutions efficaces et durables amène à articuler les politiques de droit commun (Etat, Région, Pôle emploi, Assurance maladie…) et les mesures spécifiques au handicap (Agefiph, Fiphfp, MDPH…), dans le cadre d’opérations interinstitutionnelles. Le Comité interministériel du handicap du 25/09/13 ainsi que la Convention nationale multipartite de fin 2013 énoncent clairement la nécessaire approche collective et partenariale.

Pour mener à bien ces missions, Amnyos met à disposition sa connaissance des enjeux et dispositifs liés à l’insertion des publics précarisés sur le marché du travail (jeunes, seniors, bas niveaux de qualification, RSA et autres minima sociaux…) ainsi que son savoir-faire en matière d’AMO auprès de dispositifs publics (dans les champs de l’anticipation des mutations économiques et de la GTEC, de la formation professionnelle…).
Ces missions se traduisent par des prestations intégrées, combinant :
- Aide au pilotage : observation, veille et tableau de bord, via des enquêtes ciblées, évaluations…
- Aide à la décision et à la conception de solutions, notamment à travers l’animation du partenariat interinstitutionnel
- Aide à la mise en œuvre : conduite de projet, production d’outils…
- Aide à la valorisation et au partage d’information : site internet, espace collaboratif, plaquettes et newsletters, évènementiels…

Pour en savoir plus : jean.dutoya@amnyos.com


AMNYOS conduit, en partenariat avec l’IRES, une étude nationale sur le dispositif du contrat de sécurisation professionnelle (CSP)

Réalisée pour le compte de la DARES, l'étude a pour objectifs de mieux décrire et comprendre, dans la pratique, le fonctionnement du dispositif CSP. Elle porte sur les modalités concrètes de l'accompagnement et de la construction du parcours de reclassement ou de reconversion professionnelle des adhérents CSP, pour identifier comment les différentes composantes du parcours s'articulent et produisent un CSP aux « bonnes propriétés ».

En complément, l'étude doit analyser comment les modalités d'implication des différents acteurs et la gouvernance du CSP influent sur l'accompagnement et les parcours effectivement mis en œuvre.
A caractère monographique, les travaux seront conduits dans 4 régions, au premier semestre 2014. Ils donneront lieu à des investigations qualitatives auprès d'adhérents du CSP, des acteurs de la gouvernance du dispositif, et des opérateurs de l'accompagnement (Pôle emploi ou opérateurs privés), mais aussi d'entreprises.

Plus d'information : thomas.capelier@amnyos.com


 

AMNYOS intervient dans la rencontre nationale « Jeunes et seniors : une chance pour l’emploi dans l’ESS », organisée par l’UDES

Le 02 décembre 2013, Paris, amphithéâtre de la Macif

En présence de Benoît Hamon, Ministre délégué en charge de l'Economie sociale et solidaire et de la Consommation, l'UDES (Union des employeurs de l'économie sociale et solidaire) a organisé une manifestation sur le lien intergénérationnel en entreprise. L'objectif était de fournir aux employeurs de l'économie sociale et solidaire et à leurs partenaires des clés pour comprendre, anticiper et organiser l'intégration et la transmission des compétences et des savoirs faire dans leurs entreprises. Une centaine de personnes a répondu présent.

Stéphane ROUX, consultant AMNYOS, est intervenu dans le cadre de la table ronde intitulée « L'intergénérationnel : une chance pour le développement de l'emploi dans l'économie sociale et solidaire ? ». Son intervention était centrée sur la présentation des enjeux intergénérationnels pouvant fonder un enrichissement des coopérations entre employeurs, institutions de l'emploi et collectivités.

Pour en savoir plus : www.udes.fr/espace-evenements/jeunes-seniors-chance-pour-lemploi-dans-less


AMNYOS conduit une évaluation consolidée des 15 PLIE de la région Aquitaine

 

Cette mission vise à doter la DIRECCTE et ses partenaires, notamment l'Union régionale des PLIE d'Aquitaine, d'éléments d'aide à la décision concernant le positionnement des PLIE pour la période 2014-2020.

Un premier volet a permis la mise en place de critères communs d'appréciation de l'activité des 15 PLIE et de leur plus-value au regard de l'existant : en termes de coordination des politiques d'insertion dans les territoires, d'ingénierie et d'accompagnement de parcours d'insertion professionnelle, d'animation de projets et de développement local.

Un second volet a porté sur la mise en place de critères partagés d'analyse de l'action des 4 OI pivots (OI-organismes intermédiaires) : évaluation des moyens de gestion mis en œuvre, conditions de mise en place des OI pivots et conséquences en terme de gestion financière, analyse de l'effet levier du FSE.

La dernière phase a été consacrée à l'étude des différents scénarios d'évolution des PLIE et la formulation de recommandations, tenant compte des évolutions de contexte : nouvelle programmation des fonds structurels pour la période 2014-2020, nouveaux cadres de gestion du volet "inclusion sociale" du FSE, évolution des politiques d'emploi et d'insertion portées par l'Etat et les collectivités dans la région...

Cette mission s'inscrit dans la continuité des travaux du cabinet en matière d'accompagnement et d'évaluation des politiques d'insertion, que ce soit auprès des PLIE, Missions locales, Maisons de l'emploi, EPCI, Conseils généraux, services déconcentrés de l'Etat...

Plus d'information : yann-gael.fourquier@amnyos.com


Séminaire « Appui au recrutement et médiations pour l’emploi », organisé par le ministère de l’emploi (DGEFP), le 24 octobre 2013

Thomas CAPELIER, Directeur marché du travail et insertion du Groupe Amnyos est intervenu au cours de ce séminaire, lors de la première table ronde : « pratiques de recrutement des entreprises et pluralité des modes d’intermédiation ».

Présentation : le séminaire proposait de mettre en débat les stratégies dites de « médiation active » que le Plan pluriannuel contre la pauvreté invite à déployer pour résoudre les difficultés d’accès à l’emploi de certains publics.

La mise en œuvre de telles stratégies amène notamment à repenser la façon dont un tiers peut s’immiscer dans les processus d’embauche.

  • Comment faire émerger les besoins réels d’un employeur potentiel ?

  • Quel parti tirer de ce processus d’objectivation pour valoriser conjointement les capacités d’un individu à occuper l’emploi ?

  • En quoi ces stratégies nécessitent-elles de faire évoluer nos conceptions et nos pratiques d’accompagnement ?

Plus d’information -http://www.emploi.gouv.fr/espace-evenementiel/technique-dappui-au-recrutement-et-mediation-active-1

Contact : thomas.capelier@amnyos.com

Amnyos évalue le dispositif "Emplois associatifs en Midi-Pyrénées" (EAMP) pour le compte du Conseil régional – mai 2013

Ce dispositif vise depuis 2005 à accompagner le secteur associatif dans le développement de leurs emplois et de leurs activités, à travers la création de 1.000 emplois.

À l'issue de l'évaluation, nous serons amenés à formuler des recommandations en faveur de la pérennisation des EAMP et sur la politique régional d'emploi aidé.

Cette mission s'inscrit dans la lignée des nombreuses missions que nous avons réalisées concernant les emplois aidés, que ce soit sur les emplois d'insertion (État/ CG/ Pôle emploi) et/ ou les emplois de développement associatif (secteurs sport, culture, Emplois-tremplins en Pays de la Loire, missions d'évaluations des DLA, mission en cours sur les emplois d'avenir auprès de l'Usgeres, etc.).

Contact : elodie.rubaud@amnyos.com