Transformation digitale & e-inclusion

Le numérique représente un fort levier d’innovation (technologique, social, humain, économique) tant pour les acteurs économiques que pour les acteurs publics.

Vos enjeux

Pour les acteurs économiques

Depuis les années 2010, on observe une évolution profonde de la diffusion du numérique dans l’économie. Après une période de structuration d’une nouvelle économie, adossée à l’informatique et à Internet, le numérique traverse désormais notre économie et notre société révélant une transformation massive et permanente, portée par des innovations d’usage de nombreuses technologies ( big data, intelligence artificielle, internet des objets, réalité virtuelle, impression 3D, virtualisation, cyber-sécurité, blockchain, machine learning…).

Toutes les entreprises sont concernées (grandes et petites, industrielles ou artisanales) ainsi que toutes les fonctions économiques (R&D, production, exploitation, logistique, qualité, vente-relation client, marketing, gestion…). La transformation numérique fait ainsi évoluer le travail, les métiers et les organisations créant des besoins et des enjeux en matière d’emploi, de compétences et de formation.

  • Développement de compétences numériques de base / clés chez l’ensemble des actifs, prioritairement ceux les moins qualifiés et les plus âgés pour qui les usages professionnels des outils numériques sont relativement faibles.
  • Développement de nouvelles compétences techniques liées à l’intégration de technologies numériques (maquettes numériques dans la construction, usages du big data dans le marketing, cyber-sécurité dans l’industrie…) au sein de métiers déjà existants ou bien donnant lieu à de nouveaux métiers.

  • Disparition de certains métiers dont une partie des activités est progressivement assumée par des machines (automatisation de la production, du transport, de la logistique, de la téléassistance…) avec un repositionnement du travail sur des activités à valeur ajoutée.

  • Valorisation des compétences sociales dans un environnement de travail digitalisé, des organisations du travail plus horizontales et responsabilisantes, davantage d’interactions avec les machines et entre les humains

Pour les acteurs publics...

... la révolution numérique est synonyme de développement social, économique et humain : nouvelles solutions technologiques facilitant l’accès à l’emploi et la formation, simplification de l’accès aux droits et aux services essentiels; accès à la connaissance et aux savoirs, levier de participation citoyenne…La transition numérique est une chance, à condition de ne pas laisser sur le bas-côté celles et ceux qui rencontrent des difficultés à s’approprier et accéder aux nouvelles technologies (près de 40% des français en difficulté sur le numérique selon les récentes études) dans une perspective d’inclusion numérique. Cette perspective implique d’engager une réflexion sur :

  • le sens à donner à l’accès et à la maîtrise du numérique pour tous;
  • l’ergonomie et les usages des plateformes et solutions numériques développés au bénéfice des citoyens « cibles » de l’action publique, notamment dans le champ emploi – formation.
  • les nouvelles formes de médiation numérique  et de formation à mettre en place tant pour les publics – et notamment ceux déjà fragilisés (personnes en situation de handicap, seniors et personnes dépendantes, personnes à bas niveaux de qualification…) que pour les professionnels qui les accompagnent (agents publics, travailleurs sociaux, référents insertion, conseillers emploi…) pour l’appropriation des nouveaux outils numériques et leur utilisation.

Nos thématiques d'intervention

Relation entre numérique et emploi-formation, 

  • Etudes de l’impact du numérique sur les emplois et les compétences dans tous les secteurs d’activité, pour les branches professionnelles (comme par exemple récemment pour la branche du cinéma=, les OPCA et leurs observatoires. Nous analysons les effets de la diffusion des technologies numériques sur l’activité des entreprises, le travail, les métiers, les compétences, les organisations du travail. Nos travaux d’étude mobilisent des experts du numérique (notamment IDATE) et des experts sectoriels ; appuyant les acteurs paritaires dans leurs politiques de formation professionnelle continue, de partenariats, et d’appui-conseil aux entreprises.
  • Stratégies territoriales en faveur de la filière numérique pour les EPCI, les Régions ou encore des réseaux d’acteurs comme les pôles de compétitivité.  Nos interventions articulent diagnostics territoriaux, mobilisation des acteurs de la filière, élaboration de stratégies et de plans pluriannuels de soutien à la filière (comme par exemple récemment avec deux des principaux pôles de compétitivité du numérique - Cap Digital et Systematic), conseil auprès des décideurs publics, montage de clusters et de réseaux, montage de projets régionaux, nationaux ou européens.

Expertise inclusion numérique

  • Conseil en matière de stratégie de dématérialisation inclusive, appui à la définition et/ ou l’optimisation de solutions de médiation numérique, ou encore d’interfaces numériques  en faveur de l’accès à la ‘emploi et à la formation (notamment en s’appuyant sur des démarches de co-design de services avec les futurs utilisateurs pour améliorer l’ergonomie, les fonctionnalités…) ;
  • Conduite d’état des lieux – diagnostic :
    • des ressources du territoire en matière de médiation numérique,
    • des usages du numérique et besoins en formation des publics (citoyens, usagers, habitants : reconstitution de parcours et cartographies d’expérience utilisateurs dans l’usage fait des services numériques/ dématérialisés,…) et accompagnement mais aussi des professionnels en contact avec ces publics 
  • Appui à l’élaboration de plans d’actions de soutien à l’accès au numérique et d’accompagnement des usagers et/ou de schémas départementaux d’inclusion numérique, mise en réseau et construction de réseaux d’inclusion numériques, appui à la définition de référentiels communs
  • Evaluation d’expérimentations et projets d’inclusion numérique : efficacité (atteinte des résultats), efficience (adéquation des moyens), cohérence externe (lien avec les initiatives locales existantes ou les objectifs de politique publique du territoire), …